Intense competition as technology advancements impact upon TV broadcasting


L’article ci-dessous est la traduction d’un billet paru sur le blog de Paul Budde. Il est traduit avec son aimable autorisation.

Nous commençons à voir une plus grande disponibilité de la TV numérique et cela a révélé une différence très nette entre les orientations stratégiques prises par les télécoms et les industries de diffusion. Moins d’emphase a été mise par les diffuseurs sur les opportunités basées sur Internet et plus sur des offres de TV basées sur le divertissement. Ils doivent avoir accès à des programmes de divertissement de bonne qualité, qui sont protégés par des droits de diffusion et des royalties, et cela les aide à résister au tsunami technologique qui affaiblit leur modèle d’affaire.

A ce stade, l’effort de l’industrie de diffusion est clairement focalisé sur la TV numérique – mais elle est également consciente qu’il existe un changement continu vers la TV connectée. A l’origine les diffuseurs eurent peut de l’impact des magnétoscopes numériques et de leurs capacités à supprimer les publicités et maintenant, ils s’inquiètent que les téléspectateurs quittent une forme traditionnelle de TV en faveur de la TV connectée. Ces pressions impacteront les marges des coûts des diffuseurs, parce que cela va les forcer à mettre plus d’argent dans la programmation et le marketing.

Actuellement on porte plus d’attention sur la capacité des téléviseurs à être connectés avec des écrans multifonctions. Connus sous le nom de Smart TV ou téléviseurs intelligents, ces nouveaux « Consumer Electronics (CE) » matériels sont rapidement devenus le point d’attention des centres multimédia domestiques. Certains sont déjà capables de diffuser des films en streaming et du contenu directement à partir d’Internet, et autorisent l’accès à des informations en temps réel et des services interactives. Il est prévu que ces téléviseurs vont brusquement gagner en popularité et concurrencer les consoles de jeux qui offrent ce type d’accès à Internet actuellement.

Les diffuseurs traditionnels sont aussi en concurrence avec l’avènement de la vidéo en ligne, également dénommée Web TV. La Web TV permet aux consommateurs de voir des programmes et des vidéos, souvent crées par des utilisateurs, sur un PC ou tout autre terminal mobile. La croissance de la vidéo en ligne a engendré de nombreux modèles d’affaires – certains sont plus réussis que d’autres. Youtube fut un des premiers à prouver que regarder des vidéos sur Internet, tout particulièrement des vidéos créées par les utilisateurs, serait très populaire. D’abord ces types de services de courtes vidéos en ligne ne furent accessibles que via un PC connecté à Internet, mais bientôt cela inclura aussi les mobiles et les tablettes. Aujourd’hui des services, comme Netflix, permettent à un utilisateur non seulement de regarder des films et des programmes de TV sur un PC, mais aussi de le faire via la TV, les consoles de jeu Wii, Xbox, PS3, les mobiles et d’autres terminaux.

Alors que de nombreux commentateurs de cette industrie ont espéré pendant ces dernières années que la TV sur mobile, représentant une convergence entre le mobile et le secteur de la diffusion, provoquerait des changements considérables dans l’usage des technologies et des services offerts par ces deux industries, nous n’y sommes pas encore tout à fait cette année. Tandis que certains utilisateurs de mobiles consomment occasionnellement des services de vidéo sur leurs terminaux – un certain nombre d’obstacles subsistent qui empêchent les consommateurs d’avoir dans leurs mobiles un nombre suffisant de services TV pour atteindre le point de bascule. Cela inclut une méconnaissance persistante de l’offre de TV et de vidéo sur mobiles ainsi que de ces coûts.

Le nouveau rapport de BuddeComm, « Global Digital Broadcasting – IPTV, Smart TV, Web and Mobile TV Trends », fournit les derniers aperçus sur les développements en cours dans les secteurs de la TV numérique, la TV sur IP, la WebTV et la TV sur mobile. L’industrie de la diffusion télévisuelle a connu des changements incroyables ces dernières années à cause d’une concurrence exacerbée combinée à des avancées dans les technologies. Les réseaux font face à une concurrence intensive et se battent pour obtenir les téléspectateurs et le marché publicitaire associé alors que les consommateurs ont plus de choix en matière de technologies de diffusion. Ce rapport explore les différents problèmes et les opportunités apportées par ces changements. Le rapport contient des analyses, des statistiques, des prévisions et des tendances, aussi bien qu’un point de vue unique sur les différents méthodes de déploiement des diffuseurs TV autour du monde en incluant des études de cas rédigées par les analystes senior de BuddeComm.

Exemples de aperçus clés :

A mi 2011, il y a près de 50 millions d’abonnées à l’IPTV dans le monde et le marché a cru de près de 30% entre 2010 et 2011.

Jusqu’à présent, regarder des films et les programmes de TV en ligne a gagné en popularité et des services comme Netflix ont émergé.

Le monde développé se déplace de plus en plus vers une diffusion totalement numérisée, et dans les 5 ans à venir, les technologies numériques auront atteint tous les segments des industries du divertissement et des médias.

Avec l’avènement de la télévision numérique et le lancement des nouvelles chaînes libres satellitaires (FTA pour Free To Air), les opérateurs australiens d’abonnement TV (STV) ont senti une ruée des téléspectateurs qui se positionnaient pour profiter de ces nouveaux avantages.

A l’origine, le gouvernement néo-zélandais avait prévu la bascule vers le tout numérique en 2015 quand 75% des foyers auraient la TV numérique. Mais la TV numérique est déjà présente dans 80% des foyers à la fin 2011, et la première région prévue pour la bascule est programmée pour septembre 2012 et toutes les régions l’auront effectué à la fin de 2013.

Une tendance significative sur le marché américain de la TV numérique est le changement vers la vidéo à la demande et toutes les autres formes de visionnage de vidéos en ligne. C’est une tendance qui se renforce avec la croissance des réseaux haut débit.

Les principaux opérateurs brésiliens de TV payantes sont Net Serviços, Sky Brasil, Embratel, Telesp, et Oi TV.

Au Moyen Orient, IPTV s’est développé grâce à la richesse de la région du Golfe, avec des services qui sont, maintenant, aussi disponibles en Turquie et en Jordanie. Cependant la région est encore dominée par la TV par satellite.

Pour plus d’information, la table des matières et les prix, lire : Global Digital Broadcasting – IPTV, Smart TV, Web and Mobile TV Trends

Publicités

Une réflexion au sujet de « Intense competition as technology advancements impact upon TV broadcasting »

  1. domidom14

    L’éternel problème c’est que les producteurs veulent faire le plus de mage possible avec des recettes éculées, et ne rien investir dans les recherches et l’intelligence au service de l’innovation !!! Point barre. Qu’ils en subissent les conséquences !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s