Archives pour la catégorie Systèmes complexes

Du tableau subtil à l’infographie complexe, la ‘dataviz’ est utilisée partout

concours-google-de-dataviz

Je suis un promoteur de la visualisation de données, la dataviz (data visualization) comme disent les anglo-saxons.

Je viens de lire un article fort intéressant de Xavier Rauch.

En voici quelques extraits qui illustrent bien mon point de vue par rapport à cette pratique qui est en plein développement, au vu du nombre croissant des infographies visibles sur Internet.

Question : En 2012, qu’est-ce que les utilisateurs attendent de la data visualisation ?

Réponse(s) – extraits :

Le besoin principal de l’utilisateur, c’est une aide au niveau de la réalisation des graphiques, qui l’assure de la réelle valeur apportée à son activité.

Bien souvent, faire de la dataviz se résume à rajouter quelque chose de « joli » sur un slide ou dans un rapport. Le meilleur exemple est l’utilisation du fameux camembert en 3D, au sujet duquel tous les spécialistes s’accordent pour dire qu’il est totalement inefficace. Et pourtant, on retrouve ce genre de représentation partout.

L’aide à la représentation est un besoin clé pour l’efficacité de la BI, mais c’est aussi un besoin dont les gens n’ont pas forcément conscience.

En ce sens, pour optimiser l’usage et la lisibilité, l’outil doit pouvoir conseiller le bon graphique en fonction des données dont l’utilisateur dispose. Une évolution dans le temps par exemple ne se représente pas de la même façon que l’instantané d’une situation. Ce sont des petites règles et assistances, mais leur mise en place permettrait à la BI dans son ensemble d’apporter une valeur considérable à l’usage.

Question : Quels rapports entre dataviz et valeur business de la donnée ?

Réponse(s) – extraits :

L’objectif est donc de lui fournir des outils capables de tendre vers plus de légèreté et de souplesse, pour que les usages en vigueur dans l’entreprise soient au plus près de la réactivité que les utilisateurs ont appris à attendre de leurs usages personnels.

Pour que la donnée ait une réelle utilité, il faut aussi qu’elle soit de bonne qualité à l’origine. C’est le rôle des outils de nettoyage et de rapprochement de bases de données. Le meilleur graphique du monde n’arrivera pas à conférer une valeur business à une donnée qui n’est pas saine.

Pour la dataviz, l’objectif est donc d’éviter de dénaturer des données en les représentant ensuite de manière incorrecte. L’outil doit ainsi permettre de répondre à un large éventail de besoins et ne pas limiter l’utilisateur.

Question : Entre le Big Data et l’Open Data dont tout le monde parle, quel est le futur de la dataviz ?

Réponse(s) – extraits :

D’un point de vue dataviz, on peut tout de même établir un parallèle intéressant : représenter un très grand nombre de données, de façon utile, sur un espace réduit, est un axe de développement très important. Ce besoin d’une « Big Dataviz » s’inscrit dans la dynamique de la mobilité, avec des informations qui sont consultées toujours plus fréquemment sur les petits écrans de smartphones ou de tablettes.

Mais l’enjeu de dataviz décisif pour le futur de la Business Intelligence, c’est bien de fournir une aide intelligente aux utilisateurs et de leur conseiller des bonnes pratiques.

L’outil n’est que l’assistant qui permet de raconter une histoire. Et au final, c’est cette histoire qui va générer de la valeur pour l’entreprise.

DataViz ou la visualisation de données

C’est un métier qui se développe dans un monde marqué par l’image et un volume croissant d’informations à portée de mains (Big Data).

Mais ce n’est pas une discipline récente.

En voici une petite histoire …

DED&M 2014 : call for papers

DED&M2014-call-for-papers1

CALL FOR PAPERS
2nd International CONFERENCE ON DIGITAL ENTERPRISE DESIGN & MANAGEMENT (DED&M 2014)

February, 2014 – Paris (France)
————————————————————————————-
Website: http://www.dedm2014.dedm.fr/
Contact: contact@dedm.fr
————————————————————————————-

CALL FOR PAPERS # 1

The new digital challenges are based on the dynamics of progress of the three basic information & communication technology: data storage, information processing and communication networks that are now mature. Hence, making the technological advances closer to the new uses that they daily allow has become a central issue of the emerging Digital World. The competitiveness of modern enterprises will rely more and more on the ability to take part of the new digital value trails, using their technical infrastructure and their information systems.

We therefore believe that this is crucial to create a key place for international debates & meetings on the Enterprise Architecture dimension of the digital business.
The “Digital Enterprise Design & Management” conference meets exactly this objective.
Our event intends to put digital issues at the heart of its program, but also to bring together all business and technological stakeholders of the Digital Enterprise and to give to all academic researchers and professional practitioners interested in the design and the governance of digital systems the opportunity to present their work or experiences.

IMPORTANT DATES

– Abstract submission (optional): July 31, 2013
– Papers submission deadline: September 15, 2013
– Results announcement: November 6, 2013
– Camera-ready paper: December 15, 2013
– Conference: February 2014
– « Best papers » awards: February 2014

SUBMISSION PROCEDURE / BEST PAPERS AWARDS & PUBLICATION

As the DED&M conference is both professional and academic, there will be two different submission procedures according to the type of submitted contributions:
professional submissions and scientific submissions. Selected papers will be presented either on the format of a 30-minute talk or as a poster during a special session.

All accepted 30-minute talks papers will be published by Springer-Verlag (Science and
Engineering) in a dedicated proceedings book that will be given to all participants during the conference. The program committee is also pleased to inform you of the following two awards for the best DED&M 2014 papers: 1 award of 1.500 € for the best academic or professional paper and 1 award of 750 € for the best student paper.

For more details, see: http://www.dedm2014.dedm.fr/-Submission-.html.

CONFERENCE TOPICS

Digital economy:
Digital culture & uses, Digital strategies & economical models, Digital property, Digital customers, Digital marketing & distribution, Extended digital enterprise, Activities & digital resources, Norms & standards.

Digital corporate governance:
Public & inter-professional governance, Industrial policy & sectorial regulation, Information systems & digital governance, Strategic alignment, Digital enterprise transformation, Digital technological strategies,Digital projects portfolios management.

Digital architecture & engineering:
Enterprise architecture, Architectural modeling, business, functional, applicative & technical architecture processes), Collaborative architecture, Management of digital programs & projects, Metrics of complexity & quality, Interoperability of information systems.

MORE DETAILS

– More information can be found on the conference website: http://www.dedm2014.dedm.fr.
– For any question, please write an email to: contact@dedm.fr.

DED&M is organized by CESAMES (Center of Excellence on Systems Architecture, Management, Economy and Strategy) and sponsored by the Dassault Aviation – DCNS – DGA – Thales
– Ecole Polytechnique – ENSTA ParisTech – Télécom ParisTech « Complex Systems Engineering » chair and the Orange – Ecole Polytechnique – Télécom ParisTech « Innovation & Regulation » chair.

cesames-logo  DEDM2014 Call for Papers

World leaders accept social economic benefits of broadband

L’article ci-dessous est la traduction d’un billet paru sur le blog de Paul Budde. Il est traduit avec son aimable autorisation.

Un marché exceptionnel d’ici deux ans.

Les choses ont changé depuis la formation de la Commission sur le haut débit suite à une demande du secrétaire général des Nations Unies, Ban-Ki-Moon, au début de l’année 2010. Ce concept transverse à plusieurs domaines, que nous avons aidé à présenter à cette époque, a été très bien reçu et il n’y a aucun pays actuellement qui n’accepte les bénéfices sociaux et économiques liés à la mise en place du haut débit. Plus de 50 pays ont maintenant défini des politiques gouvernementales, ce qui amènera à un déploiement plus rapide des réseaux haut débit, et l’ONU demande à tous les pays de définir de telles politiques pour 2015.

Dans les pays développés, les déploiements de ces infrastructures se concentrent sur la FTTH (Fiber To The Home) soit la mise en place d’un réseau de fibre optique jusqu’au domicile. Les pays émergents recherchent les réseaux basés sur la fibre optique avec un accès haut débit sans fil afin de fournir les services aux utilisateurs. Ici l’élément clé est de disposer d’appareils pas trop chers, et la tablette à 35 dollars introduite en Inde est un grand pas dans cette direction.

Alors que deux ans auparavant, on se posait des questions sur les bénéfices sociaux et économiques, celles-ci ont vraiment trouvé leurs réponses, et même dans les économies très libérales, il est devenu évident qu’un pilotage gouvernemental est nécessaire.

Lire la suite

Pages Jaunes + Amazon ~= Urban Dive

Pages Jaunes a lancé il y a deux mois un nouveau service – Urban Dive –  qui est un Google Street amélioré avec des vues immersives.

Ce système a été fait en partenariat avec le ministère de la Culture, Expedia, Qype, Allociné, la Fnac et s’est appuyé sur AWS (Amazon Web Services) avec Ysance comme prestataire.

Jean-François Paccini, directeur technique du pôle Internet de Pages Jaunes, explique dans un article sur le mag IT comment Pages Jaunes a mis en oeuvre AWS. En voici un extrait :

« Notre expérience avec Amazon est liée à notre projet Urban Dive, lancé officiellement il y a deux mois avec le ministère de la Culture. Il reprend le principe de Street View pour la visualisation d’images auquelles du contenu social, ou issus de Pagesjaunes et de partenaires, peut être ajouté pour créer un nouveau service et découvrir la ville, ce qui vous entoure, les manifestations et événements à proximité, ce que vos amis font dans cet endroit… Il s’agit d’un projet innovant en matière de services.

    Ce qui a été séduisant dans le cloud et dans AWS, a été l’agilité. Les développements ayant commencé from scratch il y a un an et demi avec une petite équipe, il fallu développer, supprimer, re-développer et sortir plusieurs builds. Nous avons testé plusieurs bases de données pendant plusieurs mois. Changé d’avis plusieurs fois. Nous avons appris en avançant. Ce qui était important avec le Cloud et AWS, c’est que nous n’étions pas bloqués par les décisions prises dans le passé. Dans le monde on-premise, si vous choisissez d’acheter une licence d’un serveur et une base de données, vous ne pouvez pas les jeter après deux moins d’utilisation. Cette capacité à expérimenter et surtout à pouvoir changer d’avis est importante. »

Je vous invite à lire tout l’article sur lemagit.fr.

Chaos Communication camp ???

Je ne vais pas vous expliquer par le menu de quoi il s’agit car d’autres personnes le font mieux que moi.

Toutefois dans un compte-rendu sur cet événement qui s’est tenu du 10 au 14 août 2011, une phrase m’a particulièrement manqué et fait écho en moi 😉

J’aimerais la partager avec vous :

« Non, je ne dirais pas que nous sommes plus libres qu’il y a dix ans. La vraie menace ce n’est pas tant les lois, c’est le processus mental. On pense que c’est nécessaire. Mais je pense qu’on peut contrôler ce phénomène en sensibilisant les gens« 

Même si je ne partage pas tous ceux que les hackers peuvent faire car il y a des dérives comme dans tout groupe, il est salutaire que des personnes titillent et nous ouvrent l’esprit.

Voici le lien sur le compte-rendu complet du Chaos Communication Camp sur Owni.fr.

Collaboration : les annotations aussi

Le travail collaboratif est mis en avant dans les entreprises.

Dès lors, les outils bureautiques permettent de travailler à plusieurs sur un même document de plus en plus facilement.

Mais que se passe-t-il si on veut annoter une photo ou une vidéo par exemple ?

Des solutions existent si on travaille sur du PDF car une normalisation est présente.

Nous voici donc au coeur du sujet, la nécessité de normes. « Pour faire coexister ces données, il existe une initiative internationale baptisée Open Annotation Collaboration (OAC), dont le but est de créer un modèle d’implantation de standard capable de prendre en compte des scénarios d’annotation complexes.  »

J’ai trouvé un très bon article sur le sujet extrait de l’Atelier.

Merci d’avance pour vos réactions.

Mécatronique

Qu’est-ce que cette discipline ?
Voilà la question que je me suis posée il n’y a pas si longtemps en me documentant sur la gestion des systèmes complexes.

Voici une définition tirée de Wikipédia :

La mécatronique est la combinaison synergique et systémique de la mécanique, de l’électronique et de l’informatique temps réel. L’intérêt de ce domaine d’ingénierie interdisciplinaire est de concevoir des systèmes automatiques puissants et de permettre le contrôle de systèmes complexes.

Le terme mechatronics a été introduit par un ingénieur de la compagnie japonaise « Yaskawa » en 1969. Le terme mécatronique est apparu officiellement en France dans le Larousse 2005.

La norme NF E 01-010 (2008) définit la mécatronique comme une « démarche visant l’intégration en synergie de la mécanique, l’électronique, l’automatique et l’informatique dans la conception et la fabrication d’un produit en vue d’augmenter et/ou d’optimiser sa fonctionnalité.

Qu’en pensez-vous ?